Trem (Wakala), laisse un message sur le téléphone de Joh (Filips) : Ce qui est bien chez toi Joh, c’est la constance. Quand tu finis tard, tu arrives le dernier, et quand tu travailles pas… Ben t’arrives aussi le dernier.

 

Thex (Mj) : Bon allez, on joue, j’ai un scénar qui m’attend !

Trem (Wakala) : Ben tu lui diras de pas nous attendre parce que nous, ton scénar….

Thex (Mj) : T.T

 

Joh (Philps) : Huuumm… Avec mes XP, je crois que je vais passer ferrailleur à  4…

Thex (Mj) : Ca va peut-être te sauver la vie.

Dryssaac (Saarl) : Et meeeeeeeeeerde….

 

Dryssaac (Saarl) : Je m’adresse à la gonzesse…

Thex (Mj) : Lydine ?

Dryssaac (Saarl) : non l’autre !

Thex (Mj) : Oranos ?

Dryssaac (Saarl) : Mais non ! L’autre !

Thex (Mj) : Constance ?

Dryssaac (Saarl) : OUI !! Pfffff… Les femmes…..

 

Filips (Joh) : Les gadhars ? Ils n’aiment personne ! Après, ils s’étonnent qu’on soit racistes…

 

Wakala (Trem) : Les histoires de passation de pouvoir, ça me connait, j’étais chez dans ma tribu.

Filips (Joh) : Chez des bergers ?

Lakdar (Zellruhn) : Chef des casemates ?

Saarl (Dryssaac) : Chef de la boue ?

 

Filips (Joh) : Ces gadhares, ils sont aussi menteurs que fainéants. Après, ils s’étonnent qu’on soit racistes….

 

La réflexion autour de la marche à suivre est devenue un peaufinage de plan qui s’éternise… Saarl (Dryssac) expose finalement une conclusion :

Saarl (Dryssaac) : Bon, on charge le premier venu et on l’explose !

 

Wakala (Trem), rate complètement sa tentative de séduction de Lydine et la discussion se transforme en viol. Alors que Filips arrive pour partager ce moment, la jeune fille se rend invisible et s’enfuit dans les bois.

Wakala (Trem) : Et voilà ! Elle t’a vu arriver avec ta bite bizarre et elle a eu peur !

Filips (Joh) : Pffff… P’tite mèche va….

 

Les Porteurs ont mis le feu à une tente pour faire diversion et en ont profité pour abattre deux notable bathras et faire porter le chapeau aux dérigions. L’incident diplomatique provoque immédiatement le massacre de la troupe dérigionne par les bathras et la destruction du village. Filips (Joh), consterner, contemple le résultat du carnage…

Filips (Joh) : Pfff… Tout ça pour deux tentes brûlées….

 

Pour récupérer Alexandre de Plane, les Porteurs réussissent à convaincre les vainqueurs de transformer son exécution en démembrement. Il gardera sa tête mais aura les pieds et les mains tranchés…

Saarl (Dryssaac) : Bon d’accord, il a passé un week-end de merde. Mais on lui a sauvé la vie quand même !