Madrille (Pnj) : Les nouvelles vont pas vite dans c’putain de désert…

Wakala (Trem) : Heureusement ! Parce que sinon tu saurais déjà que tu vas te faire enculer…

 

Morleck (Pat) : Madrille, tu ne vas pas me laisser dehors quand même ? Je venais te proposer d’être le parain de ma fille !

Madrille (Pnj) : T’as une fille toi ? Depuis quand ?

Morleck (Pat) : Aïsha ?! Mais tu plaisante, elle a trois ans ! Aller laisse-moi entrer !

Madrille (Pnj) : Bon, entre, je vais faire envoyer un cadeau à ta femme…

Thex (Mj) : Le mec il vient de vendre à un mec le parrainage d’un gosse qu’il n’a pas… T.T

 

Wakala le gadhare (Trem) va faire affaire avec un batranoban (notoirement raciste comme tous les membres de son peuple, faut pas s’mentir).

Sourdine (Pnj) : Mais, mais ?... Qu’est-ce que cet animal fait en liberté ?! Mais ?! Où est ton maître ? (Mimant les mouvements et les cris d’un gorille) Toi comprendre quand je parle ?

Trem (Wakala) : Et là en fait, faut pas je le bute c’est ça ?

 

Trem (Wakala) : Bon, pour ne pas tuer le mec, je prends mon niveau de « violence » en tension.

Thex (Mj) : Et tu prends aussi le niveau de la motivation « le respect ça compte » de ton Arme…

Trem (Wakala) : Oui, ça aussi, c’est vrai…

Thex (Mj), reprenant le jeu : Morleck entre alors dans l’établissement…

Trem (Wakala) : Ca va devenir compliqué pour ma tension….

 

Morleck (Pat) : Ce gadhare est civilisé, il a eu des gestes que j’ai appréciés…

Sourdine (Pnj) : Moi, c’est les gestes qu’il n’a pas eu que j’ai appréciés !

 

Wakala (Trem) : Bon, je vais reprendre de la tension pour pas les buter tous les deux. Je trouverais ça dommage de brûler un commerce dans lequel je viens d’investir…

 

Saarl (Dryssaac) vient de tomber sur Mahéra qui est en train de vendre un stock d’armes à des tributs tarek dans le cadre de son association avec Madrille.

Mahéra (Pnj) : Vous êtes toujours avec Morleck ? Dites-lui que j’ai progressé dans nos affaires et qu’il est riche. Je ne vais quand même pas l’arnaquer ! Je suis la marraine de son fils !

Saarl (Dryssaac) : T.T

 

Thex (Mj) : Comment allez-vous faire pour rencontrer Faisal ibn Califa, le seigneur de cette cité ?

Pat (Morleck) : Facile ! C’est le parrain de mon fils !

Thex (Mj) : Non.

Pat (Morleck) : Ha bon ?

 

Les Pj sont cernés par des membres du « fer de lance ».

Saarl (Dryssaac) : Je peux mettre Morleck en sécurité pour commencer.

Morleck (Pat) : C’est une putain de bonne idée ça !

 

Morleck (Pat) à propos de Wakala (Trem) : Depuis le début, je n’ai montré que de la loyauté et il a quand même essayé de me buter !

Philips (Joh) : Rhôoo, moi tu sais, il a essayé de me buter pour bien moins qu’ça !

 

Thex (Mj) : Bon là, Saarl va crever…

Trem (Wakala) : Je pensais à un truc…

Thex (Mj) : Tu t’en fous en fait de Saarl.

Trem (Wakala) : Oui, en effet, je disais donc que je pensais à un truc…

 

Lakhdar (Zellrhun) : Va voir Madrille et demande lui de nous fournir un contre poison !

Morleck (Pat) : Je ne vais pas le déranger pour des pichenettes quand même !

Saarl (Dryssaac) à moitié mort à cause du poison: des pichenettes, des pichenettes…

 

Morleck (Pat) se lance une nouvelle fois dans un monologue interminable.

Wakala (Trem) : STOOOOOP ! Tu vas la fermer et écouter deux minutes !!

Philips (Joh) : Et voilà Morleck, tu vas crever…

 

Wakala (Trem) : Tu veux mourir ou devenir Porteur ?!

Morleck (Pat) : C’est vrai que la mort a quelques inconvénients…

 

Morleck (Pat) : C’est mal de mentir !!... Après… c’est vrai que ça se fait…

 

Morleck (Pat) : Mais Morleck tout le monde l’aime, Morleck il est sympa, Morleck il retient tout…

Wakala (Trem) : Morleck, il n’a pas du boulot ?...